Les possibilites multi-bases

  comment SPIP masque le problème d’accès au SGBD


SPIP est doté de capacités multi-bases et multi-tables, qui permettent d’utiliser son langage de squelettes pour présenter des extractions Web (non modifiables) de toute table SQL.

 
 
 
 
 
 
 
 

Ces possibilités s’articulent autour de plusieurs fonctionnalités :
- la gestion multi-moteurs : SPIP est capable de lire des tables SQL sur les moteurs PostgreSQL/PostGIS, MySQL et SQLite (également Oracle et M$SQL, et potentiellement d’autres si l’interface ./ecrire/req/ etait transposée) [1]
- la gestion multi-base : SPIP peut utiliser plusieurs bases de données simultannément dans les mêmes squelettes (en déclarant plusieurs fichiers de connexion, et en préfixant du bon nom de fichier la table balayée dans l’instruction principale de boucle.) [2]
- la gestion multi-table : les squelettes de SPIP peuvent boucler sur des tables non natives de SPIP, qui peuvent être déclarées à spip
- les balises statiques de champs : SPIP reconnait la structure de la table par interrogation SQL, et permet donc d’utiliser nativement les noms de champs d’origine dans les squelettes,
- l’utilisation de critères : le langage de boucles autorise l’utilisation directe des noms de champs dans les critères
- les tris paramétrés : plus que les critères de tri (précédés par l’instruction par), c’est l’usage de la nouvelle balise #TRI qui rend cette facilité éminemment simple d’usage
- SPIP permet même de déclare, voire d’utiliser automatiquement des jointures dans les squelettes, sous réserve que les tables à joindre, déclarées à SPIP, possèdent un champ homonyme, pris comme jointure...
- l’usage de Vertèbres (taper : ecrire/?exec=vertebres, réservé aux WebMestres) permet de visualiser à la volée toutes les tables présentes dans une base, et même de générer un squelette-ecran de visualisation ré-utilisable ensuite dans vos squelettes personnels.
- l’accès intégré (par ajout d’un plugin) à PhpMyAdmin, ou plutot maintenant à Adminer permet aussi au webmestre de tester ses requetes SQL, voire de modifier ses donnees en cas d’erreur..


Merci de nous signaler les coquilles ou erreurs qui figureraient dans cette page.

[1Pour des questions de licences, SPIP n’utilisait pas des bibliothèques type ADO, meme si l’interface y serait adaptable..

[2Toutefois, les possibilités d’édition des objets editoriaux sont limitées au jeu de tables principal du SPIP actif, celui qui définit l’authentification des utilisateurs connectés !


Liens visibles seulement pour les inscrits.

Article publié le 28 décembre 2012, et actualisé en juillet 2016 .

Répondre à cet article