Inventaire des sites de documentation

  une perception d’un SPIP-peur 2012


Cette ébauche ne remplacera pas la boussole ;
c’est d’abord une réaction -juste mémorisée- d’un spip-eur :
donc ne prenez l’expression ci-dessous que pour l’opinion d’un utilisateur, sans plus, complétée de quelques références !


Pour commencer, il faudrait déjà faire un inventaire de ce qui existe autour de SPIP.
- Je connais les différents sites web : spip.net, forum, spip-info, spip-contrib, plugins, dév... Y en a-t’il d’autres ? Benoit m’a rappelé le site http://spip-info.net qui est beaucoup plus sympa que les autres et qui pourrait aisément contenir plus de choses
- Pour les réseaux sociaux, je connais https://www.facebook.com/pages/SPIP/174695777822 ou spipeau sur twitter, mais quoi d’autre ?
- Ensuite, essayons de nous mettre à la place de la personne qui cherche à faire un site, et sur ce point je dois dire que c’est pas terrible aujourd’hui (2012).
- Spip.net comprend un listing des sites sous spip, mais inutilisable car après 5 ou 10 pages, on en a marre.
- l’herbier est sans doute parti de très bons sentiments, mais bon... Quand en plus il contient des sites comme celui d’EDF de 2004 alors qu’on est presque en 2012, il ne faut pas s’étonner d’être considéré comme has been.
Dur dur de trouver des sites 2010 ou 2011 !
- http://Demo.spip.org ne fonctionne pas,
- http://grml.eu/ est à pleurer
voyez nursit ou http://spipfactory.com
- les thèmes/squelettes sont trop peu nombreux [1]
- les plugins sociaux sont très/trop peu nombreux et/ou trop limités en fonctionnalités. C’est pourtant sur les réseaux que se fait le buzz !
- les suggestions ou futures versions : la présentation est hyper technique alors que l’esprit de spip est de rendre simple à faire quelque chose de techniquement compliqué ou long.


Merci de nous signaler les coquilles ou erreurs qui figureraient dans cette page.

[1Et je ne compte plus les fuites à la vue de SPIP !


Liens visibles seulement pour les inscrits.

Article publié le 5 février 2012, et actualisé en septembre 2017 .

Répondre à cet article