Quel squelette modifier ?

  quelques pistes pour s’y retrouver (dans la dist)


Confronté à une page du site SPIP qui n’affiche pas les informations voulues, il va falloir modifier le squelette concerné :
- soit il s’agit d’un squelette déjà personnalisé (dans /squelettes), => allez-y à modifier !
sinon :
- soit il s’agit d’un squelette natif de Squelettes de la "dist" (à rechercher dans /squelettes-dist),
- soit il s’agit d’un squelette inclus par un plugin, ou d’une noisette,
(et il va falloir un peu d’ingéniosité pour le trouver, parmi les Quelques solutions réglées avec OVH : un plugin suffit !)
Mais commencez par le recopier dans /squelettes !!

Rappelons que ces manipulations sont réservées au webmestre, et que travailler sur une copie locale est plus prudent (et plus facile !), et....
skeleditor est votre ami [1]

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Comme ces manipulations sont évidemment réservées au webmestre (auteur administrateur déclaré comme tel à SPIP), il est vivement recommandé de commencer les tests sur Une installation locale (voir comment Installer mon premier SPIP local sur PC).

 Création et utilisation d’un dossier squelettes/

Le dossier (ou répertoire) nommé ./squelettes n’est malheureusement pas créé automatiquement à l’installation de SPIP ; c’est pourtant l’endroit unique où faire des modifications directes, voir Le dossier ./squelettes.

Autrement dit, c’est le dossier par excellence à mettre en écriture partagée (accès Outils FTP pour Webmestre) aux Administrateurs Webmestres en charge du site (voir Serveur, base de données, ftp, à quoi ça sert ?).

Pour le créer, vous devrez utiliser obligatoirement [2] votre client FTP favori ; c’est d’ailleurs pour cela qu’il vous est recommandé de créer -dès l’installation initiale- ces dossiers :
Donc créer sous la racine de votre site (au même niveau que ./plugins-dist et ./squelettes-dist, un dossier nommé ./squelettes et attention à ne pas mettre de Majuscules : vous noterez que nous utilisons systématiquement la présentation "Linux" préfixée d’un point indiquant le répertoire courant racine du site (celui qui contient aussi votre ./index.php et ./spip.php.

Et pour l’utiliser, il n’y a rien à faire, c’est automatique !
Spip va chercher en priorité les fichiers squelettes (et les autres, CSS ou page statiques) que vous déposerez dans cette arborescence.

 Comment trouver le squelette à modifier ?

Un jeu de squelettes est composé de plusieurs fichiers de squelette, chacun correspondant à l’appel d’une URL de page, selon l’explication de La construction des URL..

Dans le cas de SPIP, les divers types de pages utilisent chacun leur squelette de base, avec un numéro identifiant l’enregistrement à fournir [3] :

JPEG - 51.7 ko
Les squelettes de SPIP 2.

Même s’il n’utilise plus les URL originelles de SPIP, un Webmestre connaissant le contenu de son site trouvera assez vite le squelette correspondant à la page qu’il voit, en reprenant la présentation sur Contrib après un survol de La construction des URL..

Mais comme on développe de plus en plus l’usage de noisettes, l’identification du fragment de code précis peut être plus long, car il faut parfois parcourir tous les répertoires, en particulier des plugins, pour atteindre le bon fichier HTML.

Attention : "Afficher le code source" de la page ciblée ne vous aidera pas beaucoup dans l’immédiat : en effet, votre navigateur vous montrera le code HTML envoyé par le serveur, donc "reconstitué" par SPIP à partir des squelettes (et des paramètres..) !
Moyennant quoi, certaines extensions "développeur" des navigateurs actuels pourront néanmoins vous être utile, mais il s’agit d’un autre sujet : ?..

Vous pouvez tout-à-fait parcourir les sources [4] avec un visualisateur de fichiers (genre Lister de Total Commander), et repérer simplement les INCLURE, mais ....... il y a plus facile ;-).

Si vous êtes connecté avec des droits suffisants [5] à votre site, il vous suffit de rajouter à la ligne d’adresse : &var_mode=inclure.

Alors, parmi les "devs" de la "Team" a été initié un outil assez fantastique : connaissez-vous le plugin Editeur de Squelettes : un plugin dédié SkelEditor.
Ajouter un plugin en choisissant ce plugin indispensable, qui vous permet même d’oublier FTP , et
Si vous êtes Webmestre regardez ce nouveau bouton (à droite) :

GIF - 3 ko
Skeleditor est actif pour le Webmestre

Ce n’est qu’un détail de la page d’accueil de ce site, pris comme exemple :

GIF - 141.9 ko
La page d’accueil d’un site

Un simple clic sur ce bouton (présent sur toutes les pages du site public, comme les autres boutons d’administration pour un Administrateur authentifié connecté), et vous verriez ceci, qui vous montre les noms complets des squelettes (nombreux [6]) appelés !

GIF - 144.6 ko
Et sa structure révélée...

Les divers fichiers squelettes, noisettes et styles sont indiqués, avec leurs chemins complets permettant de voir leur plugin ou dossier d’origine ; et encore plus facile pour le webmestre, un clic sur le nom lui ouvre une fenêtre d’édition du fichier squelette dans l’espace privé...
Encore plus fort, le résultat modifié sera automatiquement enregistré dans le bon dossier sous./squelettes (si la bonne arborescence existe à partir d’un dossier ./squelettes créée par FTP dès le chargement du site !).


Merci de nous signaler les coquilles ou erreurs qui figureraient dans cette page.

[1Si vous utilisez ce plugin, il vous fourni directement toutes les infos dans un affichage particulirement util (voir en bas).

[2Sauf sur une installation locale.. vous pouvez utiliser votre explorateur de fichiers..

[3Depuis SPIP 1... la même dénomination de squelettes est conservée ... donc vous pouvez déjà utiliser ce schéma pour SPIP 3.x !

[4Pour mémoire, les squelettes publics du site SPIP sont accessibles en complétant l’URL du site d’un suffixe /squelettes..

[5Webmestre !

[6Comme je modifie ce site sans avoir de FTP, je fragmente le squelette pour avoir une vue suffisante dans la fenetre d’édition a distance..

[7Si vous utilisez ce plugin, il vous fourni directement toutes les infos dans un affichage particulirement util (voir en bas).


Liens visibles seulement pour les inscrits.

Article publié le 10 septembre 2012, et actualisé en juin 2015 .

Répondre à cet article