Syntaxe minimale HTML

Les squelettes de SPIP qui forment la base de son adaptation (sa "programmation") aux besoins utilisateurs sont essentiellement des fichiers texte HTML, avec des instructions (tags) HTML (toujours mises entre signes de comparaison < et >) et quelques instructions SPIP de la Syntaxe SPIP des squelettes.

Ces instructions -rajoutées au texte affichable de la page Web- donnent des indications basiques de disposition des textes affichés, qui sont interprétées par votre navigateur pour présenter les informations (textes et images) reçues depuis le serveur Web.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une page Web reçue du serveur n’est qu’un simple fichier texte lisible [1], qui correspond au textes affichés à l’écran.
Les instructions de style(au sens de la feuille de style d’un traitement de texte) sont encadrées dans une zone de <style>...</style>, ou plus souvent reportées dans des fichiers CSS également transmis par le serveur.

 Forme générale des instructions HTML

En-dehors du texte à afficher à l’écran, le fichier contient des instructions HTML à interpréter, toutes caractérisées par une mise entre "chevrons", les deux signes < "inférieur" et "supérieur" > qui indiquent au navigateur Web d’interpréter les instructions contenues en fonction du glossaire HTML.

Ces instructions commencent par un "tag" mot-clé identifiant en principe toujours en minuscules [2] et éventuellement des paramètres souvent sous la forme mot-clé="valeur".

 Les Boucles SPIP se fondent dans la syntaxe HTML

Il convient de noter tout de suite que, à l’instar des LES BOUCLES de SPIP, de nombreuses balises HTML encadrent l’énoncé auquel elles s’appliquent ; on parle de balises ouvrante et fermante, la seconde -préfixé d’un slash- étant appairée à la première, exemple ... <span class="class_id"> texte du Span </span> ...
(span sert à appliquer un enrichissement de style, souvent repéré dans la feuille CSS grâce au mot-identifieur .class_id associé. associé au mot-clé class=).

De même, le mot-clé <div id="bloc_id"> permet d’encadrer un bloc (jusqu’à la fin appairée, notée par </div>).
Ce bloc marque généralement un panneau du découpage de la page en éléments logiques, et le #bloc_id permet de caractériser les définitions de style a reprendre des feuilles CSS.

La coloration syntaxique est utilisée par le plugin SkelEditorqui affiche les squelettes au webmestre, pour montrer des balises ouvrante (en vert) et fermante (en rouge) :
La noisette {article_precedent_suivant} revue pour SPN

 Le corps affiché, et les instructions dans la tête

Dernier principe à retenir, la première partie de la page (la section HEAD ne sert qu’a préparer des instructions complémentaire, en particulier les feuilles de styles CSS à utiliser et le <title>TiTre de la Page</title> que le navigateur montre souvent dans le bandeau de fenetre ; la partie affichable de la page est comprise dans la section BODY entre les tags et , à l’exclusion des commentaires HTML (au sein d’instructions <!--   commentaire HTML --> !


Merci de nous signaler les coquilles ou erreurs qui figureraient dans cette page.

[1Vous pouvez toujours afficher ce texte brut reçu, par une combinaison de touches Ctrl+U pour Affichage Source de la page.

[2Cette convention XHTML permettra de facilement reconnaitre les instruction SPIP toujours en majuscules.


Liens visibles seulement pour les inscrits.

Article publié le 9 mars 2013, et actualisé en avril 2015 .

Répondre à cet article