Plugin-dist, (ou extension)

  un plugin distribué dans SPIP


L’évolution du core de SPIP est continue depuis sa création, dans le respect de la compatibilité et de la sécurité, et depuis la standardisation de l’architecture de plugin, vers une construction en plugins.

Cette architecture normalisée permet aux imaginatifs parmi les "devs" de la "Team" de tester de nouveaux concepts avec la garantie de rester compatible avec l’existant...

L’évolution ultime d’un plugin réussi est de s’intégrer au noyau Spip, mais en tant qu’extensions [1] ou plugins-dist [2] automatiquement distribuée dans SPIP.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Pour avoir une plus grande modularité du core, divers traitements spécialisés sont passés en modules programmés de façon autonome, grâce en particulier aux API de SPIP.

Depuis la version SPIP 3, ces éléments sont gérées comme des plugins optionnels, mais correspondants à des fonctionnalités historiques de SPIP, les programmes correspondants sont "verrouillés" dans SPIP pour être toujours accessibles en configuration : ils sont donc installés dans le dossier ./plugins-dist.

Outre les squelettes publics principaux (dans ./squelettes-dist), c’est donc parfois dans les sous-répertoires de ce dossier que vous devrez rechercher des squelettes natifs de spip que vous voudriez modifier, en travaillant sur une version copiée dans votre arborescence ./squelettes.


Merci de nous signaler les coquilles ou erreurs qui figureraient dans cette page.

[1En SPIP 2, on parlait d’extensions, du nom du répertoire contenant leurs programmes.

[2Terminologie en SPIP 3 : désormais dans le répertoire des plugins verrouillés ./plugins-dist.

[3En SPIP 2, on parlait d’extensions, du nom du répertoire contenant leurs programmes.

[4Terminologie en SPIP 3 : désormais dans le répertoire des plugins verrouillés ./plugins-dist.


Liens visibles seulement pour les inscrits.

Article publié le 7 mai 2012, et actualisé en mai 2015 .

Répondre à cet article