Le piège potentiel des sites "gratuits"


« En tant que professionnel du Web, je n’aurais jamais cru un jour écrire cet article. Cependant, il s’avère que certains contacts que j’ai occasionnellement se tournent vers moi pour mes services avec un budget vraiment très serré, ne dépassant pas la centaine d’euros. Loin de moi l’idée d’émettre un jugement sur cette somme, je sais ce qu’elle peut représenter, notamment pour un particulier. Cependant il ne faut pas oublier que la création d’un site web prend du temps, et que si vous souhaitez un travail de qualité, il faut au moins nourrir le webdesigner qui va travailler pour vous ;) »


Cet article est directement inspiré à la lecture de ces quelques lignes :

À défaut d’argent, et si le temps vous est compté, vous pouvez toujours vous tourner vers l’une des solutions de création de site internet proposées gratuites.....

Je n’ai personnellement pas testé toutes ces solutions. Sachez cependant que lorsque vous vous tournez vers l’une d’elle, il est très difficile d’en sortir, pour la simple et bonne raison que toutes ont leur petit système bien personnel. Ce qui ne vous coûte pas cher en argent peut vous coûter en investissement et temps, notamment le jour où vous souhaitez passer à une solution plus performante.

Pour donner une comparaison facile à mobiliser, prenons l’exemple d’un mobilier-décoration de maison : c’’est la différence entre louer vide ou meublé, avec la petite nuance que tous vos achats de déco, peintures, vaisselle, cristal, tableaux, sculpture... sont considérés comme faisant partie des meubles loués... [1] Peut-etre que cette comparaison vous apportera un autre regard sur le coût d’Un Site = un investissement !...


Merci de nous signaler les coquilles ou erreurs qui figureraient dans cette page.

[1Voilà pourquoi le PDG de LVMH n’est pas en location ;-) ; sinon il devrait racheter toute une collection de tableaux à chaque déménagement : et le déménagement de sites Web -pardon, la refonte- cela doit arriver souvent !


Liens visibles seulement pour les inscrits.

Article publié le 27 juillet 2015, et actualisé en juillet 2016 .

Répondre à cet article