Oui, mais Joomla a des menus...

Le contenu des menus d’un site Internet doit suivre la composition et le contenu du site ; on utilise en général l’arborescence des rubriques.

Vouloir absolument respecter cette règle en SPIP obligeait parfois à quelques contorsions : rubriques vides, pages uniques, mot-clés techniques, coupe-circuit..
pour introduire des menus statiques, alors que c’est natif en Joomla, me direz-vous, -mais uniquement des menus statiques- ce qui n’est pas forcement plus facile à gérer. ;-).

La structure proposée par Zpip ou Z, Zcore et Thèmes permet aussi de créer directement des menus modifiables dans l’interface privée, sans nécessiter de toucher aux squelettes : il suffit d’intégrer le plugin éponyme pour créer vos menus statiques facilement !


 Quelques évidences

Dans l’apparence d’un site Internet, les menus servent à atteindre d’autres pages du site ; pour faciliter la navigation par un visiteur, l’emplacement du menu principal est assez ’normalisé’, en général un bandeau horizontal vers le haut de la page, souvent un menu déroulant donnant accès à des sous-choix ; mais rien n’interdit d’avoir plusieurs menus dans vos gabarits ou squelettes.

Par contre, pour la construction ou le remplissage automatique desdits menus, on verra souvent deux logiques s’affronter :
- par son système de boucles, correspondant au balayage de l’arborescence des secteurs et rubriques [1], SPIP permet facilement de créer les menus dynamiques, et même récursifs, qui seront toujours en cohérence avec les articles du contenu ; de plus, l’utilisation de mots-clés permet de rajouter d’autres boucles de menus transversaux.
Quant à faire des menus statiques [2], il est presque aussi immédiat de placer les liens <a href="..."> dans les squelettes que d’utiliser le plugin spécialisé (voir ci-dessous).

- Joomla est un grand tenant des menus statiques, définissant chaque entrée du menu, avec le lien direct associé, etc... Facile pour quelques pages fixes, mais cela devient difficile à gérer lorsque se multiplient les nouveautés, créations ou mises-à-jour : j’ai vu des sites avec une centaine de menus (statiques)......
Néanmoins on peut contourner le problème en remplaçant ces menus par des "listes" d’articles ou de catégories ; ou bien il faudra se soumettre aux aléas de plugins spécialisés, à rechercher.. ce qui fait perdre la notion de menu. ;-(


Donc, si on veut faire des menus statiques modifiables par les administrateurs..

Le plugin Menus propose une interface de saisie-définition pour un nouvel objet éditorial, le menu, c’est-à-dire des listes de titres et de liens, directement dans l’interface privée ; et il ne se limite pas à un seul menu principal.

 Le Principe

Un menu est bien évidement dans un bloc <div.. avec des attributs CSS de classe pour son apparence graphique : le webmestre doit donc insérer la noisette correspondante, par une instruction d’appel dans les squelettes.
Chaque menu est identifié par un identifiant, son "nom" qui servira à le faire reconnaitre lors d’une instruction #INCLURE{fond=inclure/menu, env, identifiant=<votre_menu>} dans les squelettes ; mais le contenu du menu reste éditable dans l’espace privé, presque comme un texte d’article.
Un cas particulier, Zpip intègre immédiatement par construction le menu principal qui aura l’identifiant barrenav...

Dans l’espace privée, le bouton Squelettes permettra d’activer une interface conviviale de saisie, offrant de multiples types de liens : il est possible de réduire les possibilités laissées aux administrateurs dans la configuration du plugin (d’accès réservé aux Webmestres), ce qui permet de voir les nombreuses possibilités ouvertes [3].

JPEG - 42.8 ko
Les types d’entrée standard proposées dans le plugin Menu
Dans l’écran de configuration, on coche les types d’entrée interdites par le Webmestre, vous ne les retrouverez pas dans les écrans suivants !

 En pratique

Les administrateurs auront désormais la possibilité d’éditer le ou les menus insérés dans les squelettes et définis par des identifiants (ou des numéros d’objets, moins parlants), sans devoir faire appel au webmestre pour modifier les squelettes correspondants..

JPEG - 27.1 ko
Accéder au menu d’édition des menus

Bien que les menus soient désormais considérés comme des Objets éditoriaux, leur formulaire n’est pas dans le menu d’Edition (souvent déjà bien rempli), mais dans le menu des Squelettes.

Ajouter un menu va commencer par un formulaire de création d’objet, exigeant un mot-identifiant unique, et un titre ; les indications de classe ne serviront qu’a faciliter la gestion de l’apparence graphique, qui relève d’autres concepts et plugins..

JPEG - 40.6 ko
Créer un menu HTML/CSS SPIP

Et il n’y a plus qu’à ajouter des entrées au menu, qui créeront des URL de liens vers les bonnes pages de votre site.

JPEG - 18.7 ko
Prêt à ajouter une première entrée au nouveau menu...
JPEG - 35.8 ko
Les choix de liens laissés par le WebMestre (voir les types masqués..)

Evidement pour chaque entrée de lien, il faut détailler le contenu, titre et lien URL-page.

JPEG - 52.4 ko
Remplir les données d’une entrée : cela génèrera une URL-page

 [4]

Mais dès que vous allez vouloir plusieurs entrées, vous vous poserez la question de leur ordre ; alors, c’est encore plus facile qu’avant ! Plus besoin de jouer avec des numérotations, l’interface vous permet de monter ou descendre les liens à la souris.

 Et l’affichage : question de style

L’apparence graphique d’un bloc de menu est, comme pour toute noisette de SPIP, définie par des feuilles de styles CSS ; et plusieurs plugins SPIP proposent de fournir les effets et animations jQuery attendues (du Menu Déroulant au SuperFish..).
Vous vous reporterez à ces pages pour plus d’informations..


Merci de nous signaler les coquilles ou erreurs qui figureraient dans cette page.

[1Sections et Catégories ou sous-catégories de Joomla correspondent aux rubriques de SPIP, dont les secteurs désignent le plus haut niveau...

[2Un menu statique est défini avec des liens fixés lors de la construction du site : il ne s’adapte pas aux modifications de l’organisation du site, de la structure de rubriquage ou du nombre d’articles publiés..

[3Et pour les insatisfaits, il est même possible de rajouter des types d’objets : voir l’article Ajouter des types d’entrées sur Contrib.


Liens visibles seulement pour les inscrits.

Article publié le 27 septembre 2014, et actualisé en octobre 2014 .

Répondre à cet article