Prendre en main les squelettes de SPIP 3

  structuration des squelettes et styles


Si la structure générale des squelettes n’a pas changé, une meilleure organisation des feuilles de styles se met en place, pour faciliter la gestion de l’habillage graphique par de nouveaux webmestres.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 Nouveau thème d’habillage par défaut en SPIP 3

Pour marquer le coup [1] les squelettes par défaut ont été révisés. Par la répartition en plusieurs feuilles de styles ré-utilisables indépendamment (méthode Daisy, cf. Un, deux, trois… feuilles CSS !), ils constituent désormais un cadre de travail HTML/CSS modulaire, immédiatement utilisable pour démarrer un site. Ils proposent notamment un traitement typographique complet et harmonieux, inspiré du framework Blueprint. L’historique spip_style.css disparaît au profit de spip.css, qui peut être utilisée en complément de votre framework habituel.

Les squelettes adoptent une nouvelle structure HTML de base qui anticipe le HTML5, « responsive » par défaut, et embarque des sélecteurs conditionnels pour plus de souplesse CSS.

Neanmoins, les objets éditoriaux restent les mêmes : vos squelettes SPIP 2 sont généralement compatibles !
Bien entendu, le CMS conserve la nomenclature des squelettes principaux :
- sommaire
- rubriques
- articles...

Vous pouvez donc garder vos réflexes pour retrouver Quel squelette modifier ?.

 Migrer les squelettes en SPIP 3

Quelques points à surveiller :
- certaines chaines de langue doivent désormais être préfixées d’un radical issu de plugins-dist
- si vous avez personnalisé des squelettes de la dist (ou de Zpip-dist, ou d’autres plugins...),
vous pouvez devoir reporter les changements/améliorations des nouvelles versions...


Merci de nous signaler les coquilles ou erreurs qui figureraient dans cette page.

[1Spip 3 propose une ré-écriture interne profonde de son code, en particulier l’interface privée en squelettes SPIP, et de nouvelles facilités d’intégration..


Liens visibles seulement pour les inscrits.

Article publié le 18 août 2013, et actualisé en novembre 2014 .

Répondre à cet article