Un site en spip en 15mn, c’est possible...

  avec un PC Windows avec un accès Internet digne de ce nom tout de même !


15 minutes pour monter un site Internet sur l’hébergement que vous avez reçu de votre fournisseur d’accès.

Cette page vous entraine à une installation rapide, illustrée de nombreuses copies d’écrans, à partir de votre PC (Windows, d’autres possibilités ici..), jusqu’à disposer d’un premier site accessible et opérationnel.


Rapidement, de quoi a-t-on besoin ?
- vérifiez les Pre-requis Techniques de votre hébergeur,
- notez la disponibilité des codes d’accès,

À notre niveau, en gros, vérifier que le pack-hébergement que vous avez choisi comprend bien :

  • votre nom de domaine (toujours ou presque toujours inclus),
  • la place offerte (espace disque toujours suffisant pour un site de base),
  • l’accès FTP (toujours prévu) pour envoyer vos fichiers sur le serveur,
  • le langage PHP (attention ! en version 5 ! ),
  • une base de données MySql (attention ! Pas toujours comprise dans les offres low-cost).

N’hésitez pas à aller sur votre moteur de recherche favori pour faire une recherche avec comme mots clefs : problème / nom de l’hebergeur.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Les indispensables :

  1. Un hébergement (voir Hébergements SPIP),
  2. Tous les codes nécessaires (une fiche à remplir vous est proposée en fin d’article, pour une première installation et pour éviter d’avoir à chercher un code au milieu de votre installation),
  3. un décompresseur de fichiers,
  4. un gestionnaire FTP.

 La situation de départ

On part du principe que :

  • Vous avez trouvé votre hébergeur, vous allez installer votre site chez lui [1],
  • vous n’avez rien d’utile sur votre machine,
  • qui est un pc sous windows(x) ; ce n’est pas par sympathie pour l’éditeur de (...) mais la réalité du marché est là, les softs cités plus bas existent sous mac ou s’installent encore plus facilement, et si vous avez installé un unix sur votre machine, vous avez largement le prérequis pour adapter cette page à votre situation.

Au sujet des outils, les choix ci-dessous sont des choix personnels, il peut y en avoir des meilleurs, pour cela Outils FTP pour Webmestre et Editeurs du WebMestre PC vous aideront.

 Premier mouvement :

Si vous ne savez pas gérer les fichiers d’archives Zip, procurez-vous un compresseur-décompresseur de fichiers, je ne vais pas expliquer ce que d’autres ont fait mieux et avant moi à ce sujet, dans notre cas on installe 7zip (choisissez votre téléchargement) avec les options par défaut ; ce logiciel est expliqué ici.

 Deuxième mouvement :

Télécharger la dernière version de spip depuis cette page du site officiel http://spip.net/fr... C’est en plus largement expliqué ailleurs sur ce site, on télécharge en local dans un dossier « mon-site » ou autre, click-droit et demander « Extract here » à moins que vous ne soyez joueur.

Note au 24/05/12 : Depuis quelques jours, spip version 3 est sorti, ce quelques jours après la fin de rédaction de cet article. En toute logique, lorsque vous vous rendrez sur le site officiel de télchargement, c’est la version 3.n qui vous sera proposée par défaut. Cette version est différente, pour ce qui nous interresse aujourd’hui, par son interface graphique, mais le mode opératoire décrit ici reste valable.

Petite précision : Tout à l’heure on utilisera le contenu [2] Web du dossier spip, pas directement le dossier-répertoire spip.

 Troisième mouvement :

Installer le client FTP FilleZilla, disponible sur le site officiel

Installation tout par défaut, création d’un raccourci sur le bureau, on aime ou on aime pas...

Validez le dossier d’installation...

Enfin...

Et on lance FilleZilla...

Beuh, pas terrible !

Il faut aller dans fichier —> Gestionnaire de site...

Là, nouvelle fenêtre : Choisir « nouveau site » et donner un nom clair à sa connexion, sinon, si on a plusieurs sites à gérer c’est le foutoir et on risque de faire de grosses c...ies.

Note : On utilise ici le gestionnaire de site alors que l’on pourrait utiliser les fenêtres de connexion tout simplement car cela permet de faire une sauvegarde des paramètres de la (ou des ) connexion via Fichier —> Exporter les paramètres ; on obtient un fichier .xml qui contiendra tous les identifiants de site, à ranger quelque part et qui sera bien utile au cas où, par exemple on aurait à changer de machine (Fichier —> Importer les paramètres).

Et on lance la configuration, c’est le seul point où il faut réfléchir deux secondes à chaque fois...

  • En 1 : La liste de tous les sites (pour le moment, en principe, un.
  • En 2 : Le nom du serveur ou son adresse ip, c’est dans ce que votre hébergeur a envoyé.
  • En 3 : On laisse en blanc.
  • En 4 : On laisse les ces valeurs en ftp telle qu’elles sont.
  • En 5 : Dans le menu déroulant, choisir « Normale »
  • En 6 : Le login de connexion, et rien d’autre, à ne pas confondre avec le N° de client, ou celui de la base de données.
  • En 7 : le mot de passe.
  • En 8 : n’est pas actif dans notre cas.
  • En 9 : Boum !

On se retrouve avec cette fenêtre, en supposant que les valeurs entrées soient correctes :

  • En 1 : Une raison d’être content, vous êtes logué sur votre serveur...
  • En 2 : Vos unités de disque sur votre machine.
  • En 3 : Le contenu de l’unité ou du répertoire choisi.
  • En 4 : Votre répertoire sur le serveur, c’est www ou htdocs suivant le cas, le plus souvent un des deux, mais cela peut être différent chez votre hébergeur.
  • En 5 : Le contenu de votre répertoire sur le serveur, au départ il est vide.
  • En 6, Pour le moment, il n’y a rien, en cours de transfert vous verrez « passer » vos fichiers.
  • En 7 vous permet de monter d’un niveau dans l’arboresence de votre site, vu que vous êtes à la racine, ce n’est pas utile d’essayer d’aller plus haut...
  • En 8, l’avancement de votre ftp, et surtout la vérification du bon transfert de tous vos fichiers. Un proverbe : « Un fichier te manque et c’est tout ton site qui’ est dépeuplé ».

Vous sélectionnez tous les les dossiers et fichiers contenus dans le dossier spip que vous avez obtenus en décompressant le spip.zip récupéré tout à l’heure, click-droit,

 Quatrième mouvement :

Envoyer !

À la fin du transfert, vous obtenez sur le site ce qui ressemble à cela :

N.B. : il est probable que vous ne verrez pas ./plugins ni ./squelettes dans votre première installation : on y reviendra...

 La suite...

Cela se passe désormais uniquement dans votre navigateur :
cette suite vous amènera à utiliser l’espace privé jusqu’à pouvoir donner un premier design à votre site ; ce qui y est écrit aurait pu être ajouté à la suite de celui-ci, mais le résultat aurait été un article à la fois long et lourd à charger.


Merci de nous signaler les coquilles ou erreurs qui figureraient dans cette page.

[1Pour l’installation d’un SPIP sur un serveur en local sur votre PC, ou un , et les serveurs locaux Installer un Apache sur PC : EasyPHP spip_loader Structure et contenu du site [NPA]..

[2C’est une confusion fréquente aux débutants, d’ouvrir le fichier en direct, alors que vous devriez y accéder par l’interface Web de votre navigateur : meme sur un ordinateur local, cela demande que vous ayez un service Web Apache actif : Serveur, base de données, ftp, à quoi ça sert ?...


Liens visibles seulement pour les inscrits.

Article publié le 16 janvier 2012, et actualisé en janvier 2015 .

Répondre à cet article